• Elise

Comment choisir la couverture de son cheval ?



Coucou vous ! :)


Le froid est arrivé (bon ça, ça fait un moment, j'ai un peu de retard), et qui dit froid, dit couvrir Poney... ou pas ! La question de couvrir est propre à chaque cheval, de son âge, de sa santé, de sa résistance au froid et à l'humidité, de son lieu de vie, tondu ou non... Bref d'un tas de critères !

Je vous laisse ici et ici deux super articles sur la gestion par temps froid.


Mais, si il est possible pour certains chevaux de passer l'hiver sans couverture, tous n'en sont pas capables, même non tondu ! Et lorsque le besoin de couvrir arrive, vient la question de "Comment choisir la ou plutôt les couvertures de son poney ?" Et c'est bien le sujet de cet article !


Il existe deux grands types de couvertures :

- Les couvertures d'écurie, pour les chevaux ayant une pathologie nécessitant d'être immobilisés et donc de rester au box pour éviter toute aggravation, pour une durée exceptionnelle, un stage ou un concours par exemple, ou pour tous les malchanceux dont les propriétaires n'ont toujours pas compris qu'un cheval devait vivre dehors (au minimum plusieurs heures par jour) et manger à volonté, mais c'est un autre sujet...


- Les couvertures d'extérieur ou imperméables, pour les chevaux ayant une vraie vie et qui passent donc plusieurs heures dehors par jour à manger et pouvoir se déplacer librement, avec des copains, c'est encore mieux, qui disposent d'un abri ou non et qui rentrent au box ou non.


Pour un cheval vivant en pré/box on privilégiera quand même les couvertures imperméables.


Chaque couverture se caractérise par deux grands critères : le grammage et la résistance (en deniers).


Généralement, la résistance d'une couverture imperméable se situe entre 600 et 1680 deniers. Le choix dépendra du cheval et de ses conditions de vie, pour un cheval vivant seul, sous entendu avec les copains de l'autre côté de la barrière, 600 deniers sera suffisant, pour un cheval vivant en troupeau, vaut mieux partir sur du 1200 deniers ou 1680 si les copains sont du genre à croquer les couvertures.

Même si je vous conseille d'opter dans tous les cas pour du 1200 deniers, histoire d'être tranquille et d'optimiser la durée de vie de la couverture.

Pour les couvertures de box, la résistance est plutôt entre 400 et 600 deniers, suffisant.


Pour le grammage, encore une fois... tout dépend du cheval et de ses conditions de vie, notamment de s'il est tondu ou non. Certains chevaux peuvent sans problème passer un hiver non tondu et non couverts, quand d'autres, non tondu auront besoin d'être couverts. Bien évidemment, sous 15°C on couvre un cheval tondu, juste une bâche sera suffisante, mais nécessaire.


Il existe de nombreux tableaux indicateurs pour choisir le grammage (poids du tissu par mètres carrés g/m²) qui détermine l’épaisseur et la capacité chauffante d'une couverture. Ces indicateurs sont utiles et bien pratiques mais doivent être adaptés à chaque cheval et à son lieu de vie : on ne couvre pas de la même manière un cheval qui a toujours chaud et qui vit dans un endroit sec et sans vent d'un cheval frileux qui vit dans un milieu humide et venteux.


Pour un cheval non tondu, cela va vraiment dépendre du cheval, certains auront juste besoin d'une imperméable non doublée, pour s'isoler du vent et de la pluie, quand d'autres auront besoin d'un apport en chaleur.


On considère généralement pour un cheval non tondu ayant besoin d'un peu de chaleur :



Et pour un cheval tondu, toujours à adapter selon le cheval et son lieu de vie :



A adapter également si le cheval dispose d'un abri et/ou rentre au box.


Viennent ensuite des critères très importants pour une couverture d'extérieur : l'imperméabilité et la respirabilité ! Passez une journée avec une veste non respirante sur dos et c'est le sauna assuré, idem restez toute la journée sous la pluie avec une veste peu imperméable et c'est la prise d'eau, et bien c'est pareil pour Poney !

En général les couvertures sont imperméables à 3000mm mais certaines le sont à 5000mm, le choix va dépendre de votre région, plus il pleut, plus la couverture doit être imperméable.

La respirabilité est souvent de 3000 g/m2/24h.


Pour la signification je vous laisse ces explications très bien faites trouvées chez Kramer :



Donc en résumé, les meilleures couvertures ont une résistance de 1680 deniers, une imperméabilité de 5000 mm (appelez moi si vous trouvez plus étanche, ça m'intéresse vraiment) et une respirabilité de 3000 g/m2/24h (certaines ont 4000), comme celle-ci par exemple.


Pour la taille à choisir, elle dépend bien entendu de la taille de Poney mais aussi... de la marque !

Bein oui, sinon c'est pas drôle, mais toutes les marques ne taillent pas pareil, la plupart s'accordent mais certaines comme Horseware par exemple, taillent grand, il faudra alors prendre la taille en dessous, le plus simple c'est encore de mesurer votre cheval et de comparer avec les mesures données par la marque, même si, généralement, on se rapproche de ça :



Maintenant que la taille, la résistance, le grammage, l'imperméabilité et la respirabilité ne sont plus un secret pour vous, vient le choix de la marque... et il est personnel ! Tout dépend votre budget, vos goûts mais aussi la morphologie de votre cheval, surtout pour ceux avec un fort garrot pour lesquels on privilégiera des couvertures avec un rembourrage, comme sur les Weatherbeeta, ou ceux qui blessent aux épaules pour lesquels on peut acheter soit un protège épaules en lycra, soit opter pour une couverture rembourrée aux épaules, bref, à vous de choisir ! Mais gardez bien en tête que le prix ne fait pas tout, une couverture plus chère ne sera pas forcément plus résistante, le plus important c'est de faire attention aux deniers de résistance.


Mon conseil cependant, prévoir en double, surtout les couvertures les plus utilisées, la bâche et la 200gr en général, pour avoir une deuxième couverture en cas de forte pluie et garder Poney au sec en toutes circonstances.


En plus des couvertures, il est également important de couvrir l'encolure du cheval avec un couvre-cou. Ça c'est quelque chose que ne comprendrai jamais, pourquoi est-ce que toutes les couvertures ne disposent-elles pas d'un système pour accrocher un couvre cou ?! Sérieusement, est-ce que quand il pleut ou fait vraiment très froid, on va se balader avec la veste à moitié ouverte et sans écharpe ? Non!

Alors mettez des attaches pour couvre cou sur TOUTES les couvertures bon sang !

Les gros vaisseaux sanguins passent dans l'encolure assez près de la peau, il y a donc une bonne déperdition de chaleur à cet endroit. Quand il pleut ou qu'il commence à faire vraiment froid on met un couvre cou à son cheval (de grammage équivalent à la couverture ou 100gr de moins max), c'est d'autant plus utile quand il pleut pour empêcher la pluie de passer à travers la couverture au niveau des épaules et garder Poney au sec.


Il existe des systèmes de couvertures avec liner, vous achetez une couverture imperméable type bâche (0gr) sous laquelle vous pouvez fixer des liners avec différents grammages et ainsi éviter l'achat de 5 couvertures différentes avec des grammages différents.


ll existe également des couvertures fabriquées dans un tissu technologique qui peuvent être utilisées sous de grandes amplitudes de température notamment chez Bucas.

Je n'ai jamais testé, donc je ne peux pas vous dire ce que cela donne en vrai, mais ça peut être utile, je vous laisse leur site internet, où vous trouverez toutes les informations nécessaires.






Et comment laver une couverture imperméable ?


- Option n°1 : la confier à une sellerie qui la lavera et surtout la ré-imperméabilisera, car l'utilisation de lessive peut altérer l'imperméabilité de la couverture, certaines couvertures sont garanties X lavages par le fabricant. Cette solution est la plus pratique mais a un coût.

- Option n°2 : la laver soi-même, au risque de bousiller sa machine à laver et sa couverture.

Celle là on oublie.

- Option n°3 : laver sa couverture soi-même mais correctement, donc en enlevant tous les poils (oui tous, sinon adios la machine), la brosser pour enlever la terre dessus (sinon pareil, adios la machine), enlever toutes les sangles (sinon ça fait ding ding et adios le tambour) et utiliser une lessive spéciale couverture qui préservera l'imperméabilité, genre celle-ci (j'ai pris la moins chère).

Cette solution prend du temps mais est sans doute la moins coûteuse.

- Option n°4 : uniquement valable si l'intérieur de la couverture n'est pas sale, enlever les poils et passer simplement l'extérieur de la couverture au jet d'eau pour nettoyer et enlever les traces de terre.

La couverture est propre et l'imperméabilité préservée.


PS : Évitez les couvertures imperméables Equi-thème T-rex, ou du moins, imperméabilisez les bien, parce qu'elles prennent l'eau si il pleut plus d'une demie-journée ou en cas de fortes pluies.


J'espère que cet article vous a plu et vous a apporté de nouvelles connaissances et que maintenant, vous aussi, vous regarderez d'abord les deniers et l'imperméabilité d'une couverture avant d'acheter.






Coin shopping:

Couverture d'écuries noir Kentucky

Couverture polaire ES Stockholm (-10% avec le code UPJ)

239 vues0 commentaire