Gérer ses règles à cheval: astuces et conseils (cup et culotte MOODZ)

Dernière mise à jour : 4 oct. 2020


Pratiquer un sport quand on a ses règles devient parfois une épreuve. Entre la gestion de certaines douleurs et les probables éruptions de sang semblables aux fuites d’un pot de ketchup mal fermé la tête à l’envers, la séance de sport devient vite un calvaire quand tout n’est pas méticuleusement préparé. Et à cheval, les choses peuvent être encore plus délicates : les secousses de notre sport peuvent accélérer le flux et aussi intensifier certaines douleurs. Et personnellement, après quelques petits accidents, j’ai trouvé quelques astuces pour passer la période du "cadeau mensuel" sereinement aux écuries.


Règle d’or n°1 : Gérer la douleur

Il m’arrive parfois d’avoir des règles particulièrement douloureuses, au point de rester au lit des heures durant, une bouillote sur le ventre. Et il est certain que dans ces moments-là, mettre mes fesses sur mon poney à bascule est la dernière de mes idées. Quand on la possibilité de monter comme on veut (propriétaire, DP…) s’accorder du répit n’est pas une mauvaise chose. Pompon peut faire une pause le temps d’une ou deux journées, ou travailler sans avoir besoin de toi sur son dos (longe, travail en liberté, balade en main…). Du coup si la douleur est trop forte, et que tu risques le voyage au pays des merveilles à chaque effort, accorde-toi du temps.


Si les règles, sont pour certaines, aussi créatrices de douleur au niveau de la poitrine, j'ai personnellement trouvé mon astuce imparable: la brassière Hastko! J'en parle ici.


Règle d’or n°2 : Préparer le terrain

Malgré mille précautions, on n’est jamais à l’abris des tâches. Alors pour éviter le nouveau fond de peau made in hémoglobine, ou du moins le rendre moins visible, on prévoit un pantalon foncé. J’ai trop souvent eu la mauvaise idée de mettre du beige…et de finir par mettre le pantalon à la poubelle. Et en concours…n’oublie pas le pantalon de rechange, on ne sait jamais.

J’ai d’expérience aussi remarqué que les pantalons avec de l’élasthanne craignaient moins l’incrustation des taches que le 100% coton. En plus, ils sont souvent plus agréables à porter…et pendant les règles, on a besoin de confort !


Règle d’or n°3 : Choisir la bonne protection

Tampon, serviette…en plus de ne pas être toujours sains à porter au quotidien, ils peuvent parfois etre inconfortables et pas toujours fiables. Qui n’a jamais eu en plus cette sensation d’être assis sur un marécage. Si ces solutions restent les favorites dans de nombreux cas, d’autres alternatives sont possibles.

Personnellement, j’ai testé deux nouvelles solutions, arrivées plus récemment sur le marché.


La cup menstruelle

La cup, comme son nom l’indique est une petite coupelle qui vient recueillir les pertes. J’étais pour ma part réticente au début à l’idée de la tester, car ne supportant pas les tampons, je pensais aussi que la cup, que tu dois gentiment placée à l’intérieur, me gênerait aussi, ou ne tienne pas. Mais après plusieurs tests, j’ai compris comment la demoiselle fonctionnait, et je l’ai même validé à cheval. Avec elle zéro fuite, pas de sensation désagréable. Le seul inconvénient selon moi, c’est qu’il faut un endroit disposant d’un lavabo à l’abris des regards pour la vider…et dans les écuries, ce n’est pas toujours évident.


La culotte menstruelle MOODZ


@Moodz. Culotte Plumetis

C’est devenu mon alliée indispensable de cavalière quand j’ai mes règles !




J’étais curieuse de la tester. Et c’est la marque Moodz (que tu peux retrouver ici )  qui m’a gentiment envoyé un modèle, la Plumetis, adaptée aux flux moyens, pour faire ma petite expérience. Bon déjà un point sympa : l’ésthetique. On est loin de la culotte de mémé et de son effet couche culotte. Vient ensuite la partie plus technique.


Pour la faire courte, les culottes Moodz sont composées de trois couches : une couche en coton très fin et drainant qui accueille ton sang et le draine jusqu'à la partie absorbante. Il est ultra-léger pour enlever tout sentiment d'humidité.


Vient ensuite la partie en bambou absorbant. Alors no stress, qui dis bambou ne dit pas grosse plaque de bambou. Ce sont les fibres qui composent le tissu. Connu pour ses propriétés absorbantes élevées, il est aussi antibactérien et anti-odeurs ce qui fait disparaitre toutes les irritations liées aux protections hygiéniques traditionnelles.

Puis la troisième couche, c' est un tissu imperméable qui vient tout simplement empêcher toute fuite. Tout ça te permet de garder ta culotte environ 12 h (oui oui je te l'assure) sans stress d’odeur, d’inconfort ou de fuite, en fonction des flux.

Pour ma part, avec un flux plutôt moyen, j’ai pu passer des heures aux écuries et à cheval sans me faire de souci ! Aucune sensation d'être assise dans une pateaugeoire, pas de fuite... Bref, c’est devenu mon alliée indispensable de cavalière quand j’ai mes règles ! Et si tu crains qu'elle perde son pouvoir d'absorbtion après plusieurs lavages, no stress, la mienne a déjà vecu plusieurs cycles avec brio!

Si MOODZ te tente bien, je te laisse mon code promo MOODZMONTAINE qui te permet de beneficier de -10% sur ta commande.


J'espère donc que ces petites astuces t'auront été utiles, et que les quelques jours de marrée haute ne seront plus un frein, ou un peu moins, pour profiter de ta passion au maximum !



 

91 vues0 commentaire