top of page

Top 10 des trucs degeu' que seuls les cavaliers font (et que le reste du monde ne comprend pas)

Dernière mise à jour : 18 janv. 2022



Quand on est cavaliers on fait souvent la distinction entre nous « cavaliers » et le reste du monde « les civils », « les gens qui ne montent pas à cheval ». On ne compte plus le nombre de fois où la phrase « tu peux pas comprendre, tu montes pas à cheval » a été dite ou entendue. Car en effet, il y a pas mal de trucs, que les non-cavaliers ne comprennent pas, ou trouvent littéralement WTF…et avec du recul on peut comprendre pourquoi.


1- Curer les pieds

C’est un des premiers trucs que l’on t’apprend en poney club. A 4 ans à peine on te met le nez et les mains dans un paquet surprise. Soit, tranquille t’as juste un peu de sable, à la limite de la boue, soit tu fais une rencontre du troisième type : le crottin.

Après quelques année le crottin n’aura plus de secret pour toi et tu l’essuieras aisément sur ton pantalon si tu as le malheur d’en retrouver sur tes doigts.


2- Se rincer la tête avec l’eau de l’abreuvoir

Après une balade sportive où t’as cramé au soleil, ou une bonne séance qui t’as donné du fil a retorde, il peut arriver que ton instinct primaire te cris de jeter à l’eau…sauf que de l’eau tu ne la trouve pas toujours aisément (même faire 50 mètres devient une épreuve). Solution : l’abreuvoir de pompon regorge d’eau légèrement parfumée au foin, à l’herbe et à la bave. Parait que ce n’est pas mal comme masque de beauté. Effet peau douce assuré.



3- Faire pipi dans le box

Dans les écuries c’est souvent la queue pour un WC. Et il arrive que l’urgence soit plus qu’urgente. Solution : on met Pompon bien en travers de la porte du box, on se cache délicatement derrière, on fait attention à ne pas arroser son foin au passage et bam, l’affaire est réglée.



4- Nettoyer les yeux

On passe au côté nettoyage. Au début un peu rebutant, puis ensuite le truc normal que tu fais avant d’aller enlacer l’élu de ton cœur (humain cette fois ci), si elu de ton cœur il y a. Il n’hésitera pas à te repousser gentiment avec un « tu pu le cheval » et tu te rappelleras que tu as encore le caca d’œil de Pompon sur le doigt avant de l’essuyer (encore), sans pression, sur ton pantalon.


5- Nettoyer le nez

Morve tu rencontreras. Quand Pompon ne t’éternue pas dessus à cause d’un brin de paille bloqué dans le naseau, c’est lors du fameux nettoyage de cette délicate tête poilue que la morve finira sans doute dans ton cou ou en après shampooing. On n’a pas encore testé l’efficacité de cette solution capillaire.



6- Nettoyer les oreilles

Généralement les oreilles peuvent elles aussi être un paquet surprise. Plutôt mignonnes et inoffensives au premier abord, la poussière et les croutes peuvent rapidement émerger de ce petit recoin à l’allure fluffy.


7- Nettoyer le fourreau

Quand tu as choisi d’avoir comme compagnon un hongre ou un étalon, tu signes malgré toi, parfois sans y penser, à être responsable de la propreté de ses bijoux de famille, ou de ce qu’il en reste. En plus de te trouver dans une situation cocasse où tu tentes délicatement de persuader Pompon de te donner accès à son cinquième membre, de risquer par la même occasion de te faire accuser de zoophilie. Il t’arrive aussi au final, de tomber sur 40 à 50 cm de croute bien dégueu, que tu enlèveras à la main, évidemment. Pour les plus téméraires, cet amas viendra aussi décorer le pantalon.


8- L'analyse du crottin

La coprologie (ou coproscopie), c’est son doux nom, c’est l’analyse du crottin d’un cheval pour voir concrètement quels types de vers il a dans les fesses pour les traiter plus facilement. L’idée c’est d’aller ramasser le crottin le plus frais possible de ton cheval, comme tu choisirais un bon fromage, et de le mettre dans un sac congélation avant de l’envoyer en labo pour qu’il soit étudié. Quand un labo n’est pas dans le coin, beaucoup de proprio l’envoient par La poste. Un petit cadeau surprise pour quiconque serait tenté de voler ton envoie.


9- Essuyer les fesses du poney qui a la diarrhée

On reste sur l’étape caca : la diarrhée. Il arrive que les chevaux, comme beaucoup d’autres êtres vivants, aient un transit parfois plus…coulant. Et en bon soigneurs de nos chers amis à quatre sabots, nous, les cavaliers, n’avons pas peur de lui redonner un peu de dignité en mettant un coup de propre à leur derrière. Même si au fond, la dignité, Pompon s’en fiche un peu.


10-Sentir les pieds du cheval pour vérifier l’état de la fourchette

La fourchette c’est cette partie en forme de triangle que tu trouves sous les sabots d’un cheval. C’est une partie totalement vivante, à la différence de la corne, qui elle ne peut pas pourrir. Et comme beaucoup de tissus plus ou moins mous, la fourchette pourrie quand son environnement est propice au développement de bactéries. Et un des signes qui ne trompent pas en cas de pourriture, c’est l’odeur. A la différence d’un humain qui aurait une hygiène des pieds douteuse et qui empesterait à trois kilomètres à la ronde, pour se rendre compte de l’odeur d’une fourchette pourrie, il faut souvent rapprocher son nez de la zone en question. Et souvent entre pourriture, caca, pipi et j’en passe, la note olfactive peut s’avérer particulièrement nauséabonde.




333 vues0 commentaire

Comments


bottom of page